Foncier

Principe :

Le loyer des usagers est transformé pour partie en charge, « en loyer perdu » et en épargne ?
Voilà comment ça fonctionne :

La mensualité comprend :

  • une part de charges
  • une part de loyer (fond perdu et futurs travaux)
  • une part d’épargne obligatoire (fraction acquisitive)

Le versement d’un loyer à fond perdu permet au groupe d’être de plus en plus libre de choisir des nouveaux habitants indépendamment de leur apport financier initial. A terme il s’agit de créer un habitat qui n’appartienne plus à aucune personne privée mais seulement à lui-même : un « bien commun ».

En plus de cette partie de « loyer bien commun », une autre partie de loyer permet de faire des provisions pour les futurs travaux de rénovation.

Fonction de la surface, la partie loyer de la mensualité va de 140 à 210 euros.

La part d’épargne mensuelle est obligatoire, elle contribue au financement du projet. Elle se cumule à l’investissement initial de chaque habitant. Les habitants, ou leurs héritiers le cas échéant, récupèrent à leur départ la totalité de l’investissement initial auquel on a ajouté la somme des épargnes mensuelles.

Cette part d’épargne dépend à la fois de la surface du logement et de l’investissement initial des habitants. Par solidarité, elle peut être modulée à la hausse ou à la baisse, en fonction des revenus du foyer. Selon les situations, la part d’épargne varie de 100 à 800 euros. La part d’épargne acquisitive
correspond à un apport mensuel sur le compte-courant d’associé, ou, sur demande ducoopérateur, à l’acquisition de nouvelles parts sociales.Plus d’infos :http://www.ecoravie.org/approfondir/montage-juridico-financier/
http://www.ecoravie.org/decouvrir/combien-ca-coute/
On a aussi sur ecoravie un exemple de statut SAS qui peut inspirer celui de a foncière tiers lieux
Appliquer cela dans les tiers lieux  donnerait un avantage majeur pour les usagers de tiers lieux par rapport à la concurrence puisqu’en payant un loyer on constituerait une épargne. Imaginé à l’échelle d’un réseau, le fait d’avoir une partie suffisante dans un lieu (soit en ayant mis un apport important dans un lieu, soit en ayant suffisamment cotisé à la part d’épargne obligatoire) pourrait dès lors suffire à donner un droit d’accès aux autres lieux, créant une dynamique de maillage or du commun, et une envie de garder l’épargne plutôt que la reprendre. Le loyer à fond perdu, tout comme chez Ecoravie, permettrait à terme d’avoir des lieux à 100% détenus par eux même et considéré dès lors comme des biens communs 🙂  

La grande différence dans Ecoravie par rapport à beaucoup de coopérative d’habitat, c’est que le loyer se transforme en parts petit à petit .Transposé au coworking (ou à la cuisine ou location de salle), ça pourrait donner un truc du genre :
Par exemple, sur 150€ par mois de coworking, on pourrait avoir,.
– 30 : une part de charges (éléctricité, maintenance, etc..)
– 70 : une part de loyer (fond perdu)- 50 : une part d’épargne (fraction acquisitive) en compte courant d’associé ou capital ( seulement pour les coworkeurs contributeurs et ayant décidé de s’impliquer -> on propose alors un avantage important par rapport au coworking non coopératif )

Les 120€ (loyer enlevé des charges) servent à payer la banque maintenant même si 50€ de ces 120€ seront dû un jour.

Pour ceux pouvant mettre tout de suite en capital ou en compte courant l’équivalent de 200 à 400 fois la part d’épargne tout de suite, le loyer tomberait à 100€. En donnant quelques avantages incitatifs à mettre tout de suite au capital (par exemple, l’accès à tous les espaces fonctionnant sur ce principe à ce tarif avantageux) ça peut donner des choses intéressantes comme le fait de pouvoir apporter du capital beaucoup plus vite et donc éviter des prêts trop longs.

On peut rajouter des options comme :- Si t’es abonné mensuel, tu peux accéder à tous les lieux du réseau sans supplément- Si tu arrives à trouver dans ton réseau le capital nécessaire pour atteindre la part épargne, tu obtiens aussi cette réduction (si tes amis ou familles mettent 20 000 dans la foncière ou dans un tiers lieux comme la baraka, paf, tu as le droit au tarif sans la part épargne).

La part épargne peut être modulable, beaucoup plus importante à long terme quand plein de lieux se seront rachetés et qu’il y aura moins besoin de capital par exemple.